Nous publions ici le rapport de course de Pierre-Yves Gigou.
Ces championnats du monde avaient lieu cette année en France à Belfort.
Bravo PY, continue ta belle progression!

“À cause d’une météo désastreuse, afin de préserver les athlètes, les organisateurs ont pris la décision de changer le format de la compétition : ce qui devait initialement être un triathlon composé de 4km de natation, 120km de vélo, et 30km de course à pied, s’est transformé en duathlon :  9,6km de course à pied, 87km de vélo, 20km de course à pied.

Cette décision a surpris tout le monde et la plupart de athlètes aurait souhaité pouvoir nagé. J’avoue que ce changement m’a un peu avantagé car la natation demeure mon point faible. Je me suis posé beaucoup de question concernant la gestion de course, car mon dernier duathlon remontait à plus de 7 ans. J’ai finalement pris la décision de partir assez lentement, quoi qu’il se passe à l’avant de la course.

Comme je m’en doutais, les autres athlètes sont partis très très vite. Je m’en suis tenu à mon plan de match et après 1km je pense que j’étais avant dernier. Je suis resté confiant, et j’ai géré ma 1ère course à pied en 34’37 (9,6km).

Une fois arrivé sur le vélo, j’ai eu l’avantage de ne pas être trop fatigué et j’ai alors pu reprendre de nombreux participants qui semblaient vraiment mal en point. L’ascension du ballon d’alsace a été vraiment difficile. Arrivé au sommet on ne voyait pas à 100m à cause du brouillard. J’ai dû prendre beaucoup de risque dans la descente pour continuer ma remontée vers la tête de course, ce qui m’a placé en 13e position. J’ai maintenu cette place tout le reste de la section vélo que j’ai complété en 2h33 (87 km avec 1185m de dénivelé positif).

 

La 2e course a, comme je m’en doutais, été terrible. J’ai du me battre mentalement pour maintenir le rythme que je me suis imposé sur les 20km d’un parcours assez accidenté (1h18). J’ai finalement pu conserver ma 13e place au sprint face au 1er concurrent japonais. Je complète donc l’épreuve en 4h35.

Le champion du monde est un français nommé Bertrand Billard qui a vraiment réalisé un chrono incroyable (4h08). Romain Guillaume (vainqueur de 70.3 et d’ironman mont-tremblant) a fait une contre-performance et termine 23e en 4h53. Par contre il m’a dit qu’il devrait être en très bonne forme pour le 70.3 de Mont-Tremblant. Il était d’ailleurs très content d’apprendre que le 70.3 de mont-tremblant allait être le support des championnats du monde en 2014.

Chez les femmes, la canadienne Rachel Mc Bride réalise une magnifique performance puisqu’elle termine 3e. La championne du monde est l’autrichienne Mélissa Hauschild.

Personnellement e suis particulièrement content de mon résultat, et particulièrement fier d’avoir représenté le Canada. Beaucoup d’athlètes étaient sur le papier vraiment meilleurs que moi, mais j’ai eu une gestion de course parfaite et un choix de matériel et de vêtements optimal, et surtout j’étais dans une bonne journée.

Voici les résultats : http://www.chronorace.be/web2/Classements/live/LiveLigneResults.aspx?eventId=6463925780487&mode=large&IdClassement=9304&IdGroup=1&Result=officiel

La suite de ma saison consistera à prendre 1 à 2 semaines de repos, puis à entamer la préparation pour l’Ironman de Mont-Tremblant et pour l’Ironman d’hawaii, où je vise le titre de champion du monde 25-29 ans (qui m’avait échappé dans les 10 derniers km du marathon l’an passé). Après Hawaii, je commencerai à aller engranger de précieux points WTC afin de pouvoir participer au championnat du monde de 70.3 (à la maison!) en septembre 2014.