Cette question revient très souvent, quel vélo faut-il avoir pour faire un ironman? Est-il vraiment nécessaire d’avoir un vélo de contre la montre pour faire de la longue distance?

Effectivement, la réponse est assez compliquée puisqu’il y a une multitude de paramètres qui dicteront votre choix. Il y a aussi un grand nombre d’idées préconçues qui sont assez fausses. Alors voici quelques pistes pour vous aider à faire votre choix.

Il y a des magasins de vélos meilleurs que d’autres pour vous conseiller > Effectivement, certains magasins vendent très peu de vélo de TT et certains connaissent très peu le triathlon, c’est pourquoi il est important d’acheter votre vélo chez quelqu’un qui comprend bien vos besoins. Ce processus est très similaire à l’achat d’une voiture, certains voudront vous rajouter une multitude d’options pour rien…

Si le parcours est vallonné, un vélo de contre la montre n’offre pas d’avantage > On entend très souvent parler de cette théorie en Europe. Il faut savoir que les parcours montagneux sont beaucoup plus techniques en Europe qu’en Amérique du Nord. Si vous faites les courses de Tremblant, il n’y a pas de difficultés techniques et les montées ne sont pas si longues. Alors, vous avez un grand avantage à rouler en position aéro et avec une selle plus en avant.

Un vélo de triathlon, c’est beaucoup moins maniable qu’un vélo de route > Il y a effectivement une petite différence, mais un vélo de triathlon reste très maniable, il suffit simplement de le pratiquer. La sensation est simplement différente à cause de la position plus avancée. Aussi, il existe différentes configurations d’aérobarres qui peuvent vous permettre d’être très confortable en position relevée.

Ce n’est pas le vélo qui fait la différence > Effectivement, selon les corpulences, environ 80% des effets sur l’aérodynamique viendront de votre position sur votre vélo. Même si un vélo de triathlon est plus profilé, la vrai différence vient de la position qu’il vous permet de tenir. Un vélo de triathlon a un angle (pédalier-tige de selle) beaucoup plus en avant qu’un vélo de route, cela permet de tenir plus facilement la position aéro.

Ci-dessous vous avez un exemple parfait des besoins spécifiques des triathlètes. Le schéma rouge correspond au cadre qui répond au exigence de l’UCI. Elle est superposée sur le dernier vélo de Specialized conçu pour le triathlon. Vous noterez l’angle plus droit permettant un position plus en avant.

Mais la position ça détermine quoi? > Théoriquement plus vous êtes bas (dos pratiquement parallèle au sol), moins vous êtes exposés au vent. Cela signifie que pour une vitesse X vous aurez besoin de moins d’effort qu’un cycliste avec une position plus relevée.

Si j’ai un budget seulement pour un vélo, j’achète un vélo de triathlon ou de route? > En fait cela dépend de vos aptitudes à tenir une position basse. Si vous manquez de souplesse ou d’assurance pour rouler dans cette position, on vous recommande d’acheter un vélo de route. D’ailleurs, certaines marques comme Cervelo offre des tiges de selles vous permettant d’avancer votre selle. Cela à l’avantage d’avoir un vélo qui fera les deux sans trop vous handicaper.

C’est aussi à vous de déterminer quel sera l’usage de votre vélo. Si vous aimez faire des longues sorties entre amis et que les cyclosportives vous intéressent, n’hésitez pas une seconde pour choisir un vélo de route.

 

Commentez cet article sur le forum